Discographie de Lenny Kravitz

Lenny Kravitz, né le 26 mai 1964 à New York, est un artiste musical emblématique et polyvalent avec une carrière extraordinaire s’étendant sur plusieurs décennies. Fils de l’actrice Roxie Roker et du producteur de télévision Sy Kravitz, il a hérité d’un talent musical inné. Kravitz a acquis une renommée mondiale pour son mélange unique de rock, de soul, de funk et de blues. Son premier album, « Let Love Rule« , en 1989, marque le début d’une série de succès, suivi de près par des albums emblématiques comme « Mama Said » (1991) et « Are You Gonna Go My Way » (1993). Avec son style vestimentaire distinctif et sa présence scénique captivante, Lenny Kravitz est également reconnu pour ses compétences en tant que guitariste et multi-instrumentiste. En plus de ses réalisations musicales, il s’est aventuré avec succès dans les domaines de la mode et du cinéma. Lenny Kravitz reste un artiste intemporel dont l’influence perdure, et sa musique continue de transcender les générations.

1989 – Let Love Rule

Lenny Kravitz - Let Love Rule - Album
1/ Sittin’ On Top of the World – 3:16
2/ Let Love Rule – 5:42 – Partition de batterie
3/ Freedom Train – 2:50
4/ My Precious Love – 5:15
5/ I Build This Garden For Us – 6:16
6/ Fear – 5:20
7/ Does Anybody Out There Even Care – 3:42
8/ Mr. Cab Driver – 3:49
9/ Rosemary – 5:27
10/ Be – 3:16
11/ Blues for Sister Someone – 2:51
12/ Empty Hands – 4:42
13/ Flower Child – 2:56
« Let Love Rule« , le premier album de Lenny Kravitz sorti en 1989, est un chef-d’œuvre soul et éclectique qui met en valeur son talent musical. L’album mélange rock, funk et influences psychédéliques, établissant le son distinctif de Kravitz. Avec des paroles sincères et des voix envoûtantes, le titre phare, « Let Love Rule« , donne le ton aux thèmes de l’amour, de la liberté et de l’unité de l’album. Les talents multi-instrumentaux de Kravitz brillent tout au long, créant un paysage sonore qui résonne avec une énergie intemporelle et contagieuse. L’album marque non seulement le début de la carrière réussie de Lenny Kravitz, mais reste également une œuvre phare qui continue de captiver les auditeurs avec son attrait durable.

Credits

Lenny Kravitz – lead and backing vocals, all other instruments / Alfred Brown – viola (6,10) / Tisha Campbell – additional background vocals (5) / Eric Delente – violin (5,12) / Karl Denson – saxophone (2,4,7,8,11,13) / Lou Elex – violin (6) / Henry Hirsch – bass (5,12), Fender Rhodes (5,7), harmonium (12), organ (2,4,5,9), piano (4,10,13) / Nancy Ives – cello (5,12) / Lee Jaffe – harmonica (9,12) / Jean McClain – additional background vocals (5) / Kermit Moore – cello (6,10) / Gene Orloff – violin (6) / Yolanda Pittman – additional background vocals (5) / Matthew Raimondi – violin (6,10) / Maxine Roach – viola (6) / Mark Shuman – cello (6,10) / John Tintaualle – violin (6) / Adam Widoff – 2nd guitar (6) / Winterton Yarvey – violin (6)

1991 – Mama Said

Lenny Kravitz - Mama Said - Album

1/ Fields of Joy – 4:03
2/ Always on the Run – 3:57
3/ Stand by My Woman – 4:16
4/ It Ain’t Over ’til It’s Over – 3:56
5/ More Than Anything In This World – 3:43
6/ What Goes Around Comes Around – 4:40
7/ The Difference Is Why – 4:48
8/ Stop Draggin’ Around – 2:37
9/ Flowers for Zoë – 2:45
10/ Fields of Joy (Reprise) 3:57
11/ All I Ever Wanted – 4:04
12/ When the Morning Turns to Night – 2:58
13/ What the Fuck Are We Saying? – 5:10
14/ Butterfly – 1:46

« Mama Said », le deuxième album studio de Lenny Kravitz sorti en 1991, est une exploration soul qui aborde les thèmes de l’amour, de la peine de cœur et de la découverte de soi. L’album s’appuie sur le son caractéristique de Kravitz, mêlant rock, funk et blues avec une livraison brute et émotionnelle. Des morceaux comme « It Ain’t Over ’til It’s Over » et « Always on the Run » mettent en valeur sa profondeur musicale et sa polyvalence en évolution. La production de l’album est riche, présentant un mélange d’éléments rétro et contemporains, créant une qualité intemporelle. « Mama Said » a consolidé le statut de Lenny Kravitz en tant que force musicale et reste une œuvre remarquable dans sa discographie.

Credits

Lenny Kravitz – vocals, guitar, keyboards, bass, drums, electric sitar / Slash – guitar solos (1,2) / Henry Hirsch – keyboards, bass / Karl Denson – saxophone (2,3,6,13) / Butch Thomas – saxophone (2) – Mike Hunter – trumpet (2) / Phenix Horns – horns (4) / Zoro – drums (6) / Lebron Scott – bass (6) / Adam Widoff – guitar (6) / David Domanich – drums (8) / Nancy Ives – cello (9) / Sean Ono Lennon – piano (11)

1993 – Are You Gonna Go My Way

Lenny Kravitz - Are You Gonna Go My Way - Album
1/ Are You Gonna Go My Way – 3:32 – Partition de batterie
2/ Believe – 4:55 – Partition de batterieVideo batterie cover
3/ Come On and Love Me – 3:55
4/ Heaven Help – 3:10
5/ Just Be a Woman – 3:48
6/ Is There Any Love in Your Heart? – 3:42
7/ Black Girl – 3:45
8/ My Love – 3:53
9/ Sugar – 3:58
10/ Sister – 7:05
11/ Eleutheria – 4:54
Sorti en 1993, « Are You Gonna Go My Way » est le troisième album studio de Lenny Kravitz, caractérisé par son son rock électrisant et ses audacieuses expérimentations sonores. Le titre phare, un hymne en tête des charts, illustre la fusion de Lenny Kravitz entre rock classique et éléments contemporains. L’album mêle habilement des riffs de guitare percutants à des voix soul, mettant en valeur la dextérité musicale de Kravitz. Avec son énergie contagieuse et ses paroles socialement conscientes, l’album a marqué un sommet créatif pour Lenny Kravitz, recevant des éloges critiques et un succès commercial. « Are You Gonna Go My Way » constitue un moment décisif dans la carrière de Lenny Kravitz, consolidant sa position en tant qu’icône du rock.

Credits

Lenny Kravitz – lead and background vocals, electric guitar (3,7,9,11), electric guitar solo (7,9,11), acoustic guitar (4,5,10), bass (2,3,7,9,11), drums (1,2,3,5,6,7,8,9,10,11), Mellotron (5), chimes and orchestral arrangement (2), string arrangement (5,9,10), horn arrangement (9,10) / Craig Ross – electric guitar (1,2,3,6,7,8,9,10,11), acoustic guitar (2) / Henry Hirsch – bass (4,10), piano and ARP string ensemble (4), Wurlitzer organ and orchestral arrangement (2) / Tony Breit – bass (1,5,6,8) / Dave Domanich – drums and electric guitar (4) / Michael Hunter – French horn (2), flugelhorn (9,10) / Michael « Ibo » Cooper – Hammond B-3 organ and clavinet (11) / Eric Delente – violin (2) / Soye Kim – violin (2,9,10) / Robert Lawrence – violin (2) / Sarah Adams – viola (2) / Liuh-Wen Ting – viola (2) / Allen Whear – cello (2) / Frank Murphy – cello (2) / Carolyn Davies Fryer – double bass (2) / Gerry DeVeaux – background vocals (4) / Angie Stone – background vocals (4)

1995 – Circus

Lenny Kravitz Circus album
1/ Rock and Roll Is Dead – 3:23 – Partition de batterie
2/ Circus – 4:48
3/ Beyond the 7th Sky – 4:54
4/ Tunnel Vision – 4:19 – Partition de batterie
5/ Can’t Get You Off My Mind – 4:34
6/ Magdalene – 3:48
7/ God Is Love – 4:26
8/ Thin Ice – 5:33
9/ Don’t Go and Put a Bullet in Your Head – 4:22
10/ In My Life Today – 6:29
11/ The Resurrection – 4:28
12/ Another Life [Japan bonus] – 3:59
« Circus » est le quatrième album studio de Lenny Kravitz, sorti en 1995. Cet enregistrement incarne l’évolution sonore de l’artiste, mêlant habilement rock, soul et funk. Des singles emblématiques comme « Rock and Roll Is Dead » et « Can’t Get You Off My Mind » mettent en valeur la diversité musicale de l’album. Les paroles introspectives de Kravitz reflètent sa maturité en tant que parolier, tandis que la production soignée confère à l’ensemble une atmosphère intemporelle. « Circus » constitue un chapitre significatif dans la carrière de Kravitz, marquant une période d’expérimentation artistique et de créativité.

Credits

Lenny Kravitz – lead and backing vocals, all other instruments / Henry Hirsch – Bass (3) / Tony Breit – Bass (2) / Craig Ross – Electric guitar (2,3,5,6,7,8,10) / Henry Hirsch – Electric piano (11)

1998 – 5

Lenny Kravitz album 5

1/ Live – 5:10
2/ Supersoulfighter – 4:59
3/ I Belong to You – 4:17
4/ Black Velveteen – 4:49
5/ If You Can’t Say No – 5:17
6/ Thinking of You – 6:24
7/ Take Time – 4:32
8/ Fly Away – 3:42
9/ It’s Your Life – 5:02
10/ Straight Cold Player – 4:20
11/ Little Girl’s Eyes – 7:45
12/ You’re My Flavor – 3:48
13/ Can We Find a Reason? – 6:25
BONUS TRACK 1999
14/ American Woman – 4:24
15/ With Out You – 4:46

Le cinquième album studio de Lenny Kravitz, « 5 », sorti en 1998, est un vibrant voyage musical qui mêle harmonieusement les influences rock, funk et soul. L’album met en valeur la fusion caractéristique de Kravitz entre sons rétro et contemporains, avec des succès comme « Fly Away » et « American Woman ». Avec son énergie contagieuse et sa instrumentation diversifiée, « 5 » consolide la réputation de Kravitz en tant qu’artiste polyvalent. Les paroles explorent les thèmes de l’amour, de la liberté et de la découverte de soi, reflétant à la fois des expériences personnelles et des observations sociétales. Dans l’ensemble, « 5 » témoigne du talent musical de Kravitz et de sa capacité à créer une musique intemporelle et sans étiquette.

Credits

Lenny Kravitz – lead and backing vocals, all other instruments / Craig Ross – electric guitar, slide guitar, keyboards / Terry Manning – toy piano (3) and Screams (10) / Cindy Blackman – drums (11) / Jack Daley – bass guitar / Michael Hunter – trumpet / Harold Todd – saxophone / George Laks – keyboards / Alex Alvarez – keyboards / Stephen Dorff – ‘uh’ sounds (14)

2001 – Lenny

Lenny Kravitz Lenny album cover
1/ Battlefield of Love – 3:14
2/ If I Could Fall in Love – 4:21
3/ Yesterday Is Gone (My Dear Kay) – 3:52
4/ Stillness of Heart – 4:15
5/ Believe in Me – 4:41
6/ Pay to Play – 2:49
7/ A Million Miles Away – 4:32
8/ God Save Us All – 3:53
9/ Dig In – 3:37
10/ You Were in My Heart – 5:29
11/ Bank Robber Man – 3:31
12/ Let’s Get High – 5:39
13/ Again – 4:09 (Japanese bonus track) – Partition de batterieCours de batterieTablature de basse
« Lenny« , sorti en 2001, marque un changement significatif pour Lenny Kravitz alors qu’il explore un son plus introspectif et mature. L’album présente un mélange de rock, de soul et de funk, avec une plus grande emphase sur l’introspection et la réflexion personnelle dans des morceaux comme « If I Could Fall in Love » et « Believe in Me ». La musicalité polyvalente de Kravitz ressort avec son habileté à jouer de plusieurs instruments et ses voix soul. La production de l’album est soignée tout en conservant une authenticité brute, capturant l’essence de l’évolution artistique de Kravitz. « Lenny » représente un moment décisif dans la carrière de Lenny Kravitz, démontrant sa croissance en tant que musicien et auteur-compositeur.

Credits

Lenny Kravitz – vocals, electric guitar, drums, bass guitar (1–4,7–9,11,12), acoustic guitar (3,4,7), Mini-Moog (5,6,10), drum programming (5,6), stylophone ( 3), piano (9), timpani and orchestral cymbals (10), string arrangement (3,5,7,8), orchestral arrangement (4,10) / Craig Ross – electric guitar (3,4,11), Hammond organ (3) / Henry Hirsch – Hammond organ (12), string arrangement (3,5,7), orchestral arrangement (10) / David Baron – sequenced synthesizer (10), string arrangement (7), orchestral arrangement (10)

2004 – Baptism

Lenny Kravitz Baptism album cover
1/ Minister of Rock ‘n Roll – 3:34
2/ I Don’t Want to Be a Star – 4:25
3/ Lady – 4:15
4/ Calling All Angels – 5:12
5/ California – 2:36 – Partition de batterieCours de batterie
6/ Sistamamalover – 4:29 – Partition de batterie
7/ Where Are We Runnin’? – 2:41
8/ Baptized – 4:48
9/ Flash – 4:12
10/ What Did I Do with My Life? – 4:04
11/ Storm – 3:58
12/ The Other Side – 4:50
13/ Destiny – 4:55
« Baptism« , sorti en 2004, est le septième album studio de Lenny Kravitz, caractérisé par son son rock énergique et entraînant, agrémenté d’éléments de funk et de soul. L’album présente des singles à succès comme « Where Are We Runnin’? » et « Lady », mettant en valeur les accroches contagieuses et les mélodies entraînantes de Kravitz. Sur le plan des paroles, « Baptism » explore les thèmes de l’amour, de la spiritualité et de la transformation personnelle, reflétant le voyage introspectif de Kravitz à l’époque. Avec sa production soignée et son instrumentation dynamique, l’album maintient une atmosphère vivante et engageante du début à la fin. « Baptism » consolide la réputation de Lenny Kravitz en tant qu’artiste rock polyvalent et durable, continuant de captiver le public avec son mélange contagieux de genres.

Credits

Lenny Kravitz – vocals, electric guitar (1–3,5–13), acoustic guitar (1,2,5,6,8,10,13), guitar solo (3,6,7), bass guitar (1,2,4–12), drums (1,2,4–6,8–12), piano (1,2,4–6,10,11), hand claps (5,8,12), Moog synthesizer and Mellotron (1), timpani (4), Hammond organ and wood block (11), synthesizer (12), string arrangement (4,10,11) / Tawatha Agee – background vocals (8) / Tyra Alston – handclaps (8) / David Baron – baritone saxophone (3), string arrangement (4) / Henry Hirsch – bass guitar (3), piano (7) / Jay-Z – rap (11) / Denine LaBat – handclaps (8) / Norma Rodgers – handclaps (8) / Craig Ross – electric guitar (3,6,7,10,12), guitar solo (9), drums (3,7), piano (3), tambourine (7) / David Sanborn – saxophone (9,10,12) / The Uncle Clappers (Uncle Bruce, Uncle Hans, Uncle Craig) – handclaps (6) / David Whyko – handclaps (8)

2008 – It Is Time for a Love Revolution

Lenny Kravitz is it time for a love revolution album cover
1/ Love Revolution – 3:14
2/ Bring It On – 3:35
3/ Good Morning – 4:17
4/ Love Love Love – 3:21
5/ If You Want It – 5:08
6/ I’ll Be Waiting – 4:19 – Partition de batterieCours de batterie
7/ Will You Marry Me – 3:43
8/ I Love the Rain – 4:43 – Partition de batterieCours de batterie
9/ A Long and Sad Goodbye – 5:58
10/ Dancin’ Til Dawn – 5:09 – Partition de batterieCours de batterie
11/ This Moment Is All There Is – 5:07
12/ A New Door – 4:38
13/ Back in Vietnam – 3:45
14/ I Want to Go Home – 5:04

« Is It Time for a Love Revolution« , sorti en 2008, marque le huitième album studio de Lenny Kravitz, caractérisé par son mélange de rock, de funk et de soul avec un nouveau sens de la conscience sociale. Le titre de l’album et des singles comme « I’ll Be Waiting » et « Love Love Love » reflètent l’appel de Kravitz à l’amour et à l’unité dans un monde turbulent. Sur le plan des paroles, l’album explore les thèmes de l’amour, de l’espoir et du changement social, tandis que musicalement, il présente le son intemporel de Kravitz avec une touche moderne. Avec ses paroles sincères et ses mélodies entraînantes, « Is It Time for a Love Revolution » témoigne de l’héritage musical durable de Lenny Kravitz et de son engagement à diffuser des messages positifs à travers sa musique.

Credits

Lenny Kravitz – lead vocals, background vocals (1–10,12–14), electric guitar (1,3,5,6,8,10,11,13,14), electric guitar solo (7), bass (1–11,13,14), drums (1–11,13,14), piano (6,12), Mellotron (4,8), Wurlitzer electric piano (3), Moog (4), synthesizer (7), harpsichord (11), Hammond B-3 organ (14), harmonica (2), tambourine and handclaps (1), congas and cowbell (7), finger snaps (11), orchestral arrangement (3,5,6,9), string arrangement (12) / Craig Ross – electric guitar (1–4,7,9), acoustic guitar (5,8,12,13), mandolin (13), handclaps (1), orchestral arrangement (6) / Darrett Adkins – cello (3,5,6,9) / Tawatha Agee – background vocals (5) / Michael Block – cello (5) / David Bowlin – violin (5,6) / Tony Breit – bass (12) / Kenji Bunch – viola (3,5,9) / Robert Carlisle – French horn (5) / Cornelius Dufallo – violin (3,9) / Edison String Group – strings (12) / Chris Gross – cello (5) / Amy Kauffman – violin (5) / Alexandra Knoll – oboe (6) / Katie Kresek – violin (5) / Conway Kuo – violin (5,6) / Elizabeth Lim-Dutton – violin (5) / Kurt Nikkanen – violin (5) / Lenny Pickett – saxophone (10) / Stewart Rose – French horn (5) / Dov Scheindlin – viola (6) / Anoushka Shankar – sitar (2) / Antoine Silverman – violin (5) / Liuh-Wen Ting – viola (5)

2011 – Black and White America

Lenny Kravitz black and White America album cover
1/ Black and White America – 4:35 – Partition de batterieBatterie cover
2/ Come On Get It – 4:26 – Partition de batterieBatterie cover
3/ In the Black – 3:24
4/ Liquid Jesus – 3:28
5/ Rock Star City Life – 3:24
6/ Boongie Drop – 3:49
7/ Stand – 3:20
8/ Superlove – 3:29 – Partition de batterieBatterie cover
9/ Everything – 3:38
10/ I Can’t Be Without You – 4:48
11/ Looking Back on Love – 5:36
12/ Life Ain’t Ever Been Better Than It Is Now – 4:17
13/ The Faith of a Child – 4:06
14/ Sunflower – 4:14
15/ Dream – 5:11
16/ Push – 4:23
« Black and White America« , sorti en 2011, est le neuvième album studio de Lenny Kravitz, caractérisé par son mélange éclectique de rock, de funk, de soul et d’influences pop. L’album explore les thèmes de l’identité raciale, de la justice sociale et de la liberté personnelle, puisant son inspiration dans les expériences personnelles de Kravitz en tant qu’artiste métis. Des morceaux comme « Stand » et « Come On Get It » mettent en valeur le son caractéristique de Kravitz tout en abordant des questions sociales pertinentes. Avec sa production vibrante et son énergie contagieuse, « Black and White America » constitue une déclaration puissante sur la diversité et l’unité dans la société contemporaine, consolidant la réputation de Lenny Kravitz en tant qu’artiste audacieux et conscient des enjeux sociaux.

Credits

Lenny Kravitz – lead vocals, background vocals (1–10,12–14), electric guitar (1,3,5,6,8,10,11,13,14), electric guitar solo (7), bass (1–11,13,14), drums (1–11,13,14), piano (6,12), Mellotron (4,8), Wurlitzer electric piano (3), Moog (4), synthesizer (7), harpsichord (11), Hammond B-3 organ (14), harmonica (2), tambourine and handclaps (1), congas and cowbell (7), finger snaps (11), orchestral arrangement (3,5,6,9), string arrangement (12) / Craig Ross – electric guitar (1–4,7,9), acoustic guitar (5,8,12,13), mandolin (13), handclaps (1), orchestral arrangement (6) / Darrett Adkins – cello (3,5,6,9) / Tawatha Agee – background vocals (5) / Michael Block – cello (5) / David Bowlin – violin (5,6) / Tony Breit – bass (12) / Kenji Bunch – viola (3,5,9) / Robert Carlisle – French horn (5) / Cornelius Dufallo – violin (3,9) / Edison String Group – strings (12) / Chris Gross – cello (5) / Amy Kauffman – violin (5) / Alexandra Knoll – oboe (6) / Katie Kresek – violin (5) / Conway Kuo – violin (5,6) / Elizabeth Lim-Dutton – violin (5) / Kurt Nikkanen – violin (5) / Lenny Pickett – saxophone (10) / Stewart Rose – French horn (5) / Dov Scheindlin – viola (6) / Anoushka Shankar – sitar (2) / Antoine Silverman – violin (5) / Liuh-Wen Ting – viola (5)

2014 – Strut

Lenny Kravitz strut album cover
1/ Sex – 3:55
2/ The Chamber – 4:57 – Partition de batterie
3/ Dirty White Boots – 3:58
4/ New York City – 6:23 – Partition de batterie
5/ The Pleasure and the Pain – 5:09 – Partition de batterie
6/ Strut – 3:10 – Partition de batterie
7/ Frankenstein – 4:35
8/ She’s a Beast – 4:43
9/ I’m a Believer – 3:17
10/ Happy Birthday – 4:57
11/ I Never Want to Let You Down – 4:38
12/ Ooo Baby Baby – 3:40 – Partition de batterieBatterie cover
« Strut« , sorti en 2014, est le dixième album studio de Lenny Kravitz, marqué par son son rock d’inspiration rétro agrémenté d’éléments de funk, de soul et de blues. Le titre de l’album et des singles comme « The Chamber » et « New York City » mettent en valeur le style musical confiant et charismatique de Kravitz. Sur le plan des paroles, « Strut » explore les thèmes de l’amour, du désir et de l’assurance, reflétant le parcours introspectif et la croissance personnelle de Kravitz. Avec ses grooves sensuels et ses rythmes contagieux, l’album capture l’essence de l’attrait intemporel de Lenny Kravitz et de son évolution musicale, réaffirmant son statut en tant qu’artiste rock accompli.

Credits

Lenny Kravitz – lead and background vocals, electric and acoustic guitars, Mellotron, bass, drums, chimes, hand claps, Arp string ensemble, wine glasses, mini-moog / Craig Ross – acoustic and electric guitars, handclaps / James « D. Train » Williams – background vocals / Cindy Mizelle – background vocals / Tawatha Agee – background vocals / Dave Baron – synthesizer programming / Harold Todd – saxophone / Ludovic Louis – trumpet / Darret Adkins – cello / David Bowlin – violin / Kenji Bunch – viola / Mali Hunter – handclaps / Woody Harrelson – handclaps / Kenyea Johnson – handclaps / Mia Ross – handclaps / Rodney Burns – handclaps / Mathieu Bitton – handclaps / Ryan Price – handclaps / Tom Kartsotis – handclaps / Tom Edmonds – recording engineer / Bob Clearmountain – handclaps, mixing / Bob Ludwig – mastering

2018 – Raise Vibration

Lenny Kravitz Raise Vibration album cover
1/ We Can Get It All Together – 4:40
2/ Low – 5:19 – Partition de batterie
3/ Who Really Are the Monsters? – 5:19
4/ Raise Vibration – 5:27
5/ Johnny Cash – 6:18 – Partition de batterie
6/ Here to Love – 4:42
7/ It’s Enough! – 7:55
8/ 5 More Days ‘Til Summer – 4:02
9/ The Majesty of Love – 5:49 – Partition de batterieBatterie cover
10/ Gold Dust – 5:08
11/ Ride – 5:58 – Partition de batterieBatterie cover
12/ I’ll Always Be Inside Your Soul – 3:58
« Raise Vibration« , sorti en 2018, est le onzième album studio de Lenny Kravitz, caractérisé par son mélange éclectique de rock, de funk, de soul et d’influences gospel. Les singles de l’album comme « Low » et « It’s Enough » illustrent l’exploration par Kravitz des thèmes sociaux et politiques, associée à son mélange signature de paroles sincères et de mélodies contagieuses. « Raise Vibration » met en valeur la polyvalence musicale et la profondeur spirituelle de Kravitz, avec des morceaux comme « Here to Love » et « Johnny Cash » reflétant son parcours introspectif et sa croissance personnelle. Avec sa production dynamique et son énergie positive, l’album réaffirme le statut de Lenny Kravitz en tant que figure intemporelle et influente de la musique contemporaine, inspirant les auditeurs à embrasser la positivité et le changement.

Credits

Lenny Kravitz – vocals, composition, writing, arrangement / Craig Ross – electric guitar, acoustic guitar, hand claps, moog / Michael Jackson – posthumous vocals (2) / Michael Andrews – additional vocals (4) / Michael Bellanger – additional vocals (4) / Sam Lopez – additional vocals (4) / Carmer Carter, Fred White, Jason Morales, John Fluker, Kennya Ramsey, Makeda Francisco, Nikko Lowe, Nikisha Grier-Daniel, Tiffany Smith, Tim Kepler, Valerie Pinkston, Will Wheaton – background vocals (6) / Alix Jones Bragg, Deanna Levitt, Ella Davis Bragg, Katelyn Cambridge, Kyra Courtemanche, Nicole Gamma, Petagay Hollinsed-Hartman – chorus vocals on (8) / Lenny Castro – cuica, congas / Lisa Wong – looping / Harold Todd – saxophone / Michael Sherman – saxophone / Ludovic Louis – trumpet / David Baron – Mellotoron, Moog, piano, strings, synthesizer / George Laks – keyboards / Miguel – hand claps (10)

2024 – Blue Electric Light

Lenny Kravitz Blue Electric Light album cover
1/ It’s just another fine day (in this universe of love)
2/ TK421 – 3:25 – Partition de batterieBatterie cover
3/ Honey
4/ Paralyzed
5/ Human – 3:31 – Partition batterie
6/ let It Ride
7/ Stuck in the Middle
8/ Bundle of Joy
9/ Love is my Religion
10/ Heaven
11/ Spirit in my Heart
12/ Blus Electric Light

Les albums de Lenny Kravitz captivent par leur diversité et leur profondeur. De « Let Love Rule » (1989) à « Raise Vibration » (2018), chaque œuvre est une exploration musicale unique. Des succès emblématiques comme « Are You Gonna Go My Way » à la réflexion sociale de « Black and White America« , Kravitz mêle rock, funk et soul avec une maîtrise inégalée. Ses paroles, imprégnées d’émotion, transcendent les générations, tandis que sa musique incarne une quête perpétuelle de liberté et d’authenticité. Avec son style inimitable, Lenny Kravitz reste une icône intemporelle, ses albums témoignant d’un parcours artistique exceptionnel et d’un héritage musical durable.

Retrouvez toutes les partitions de batterie, cours de batterie et tablatures de basse ici:
Tous les produits sur Lenny Kravitz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *